A Madrid, nos Panthers ont craqué après le repos !

A Madrid, nos Panthers ont craqué après le repos !

On savait que le déplacement à Madrid serait difficile. Sans Nat (Doppée), avec Eden (Rotberg) de retour de blessure et Bee (Brewer) en proie à des soucis de genoux, il s'agisait avant tout de calmer le jeu et d'empêcher les Espagnoles de l'Estudiantes de prendre feu. Mission réussie, du moins au terme d'une première période équilibrée (38-35) après un départ délicat. Est-ce le fait de se rapprocher à un seul petit point (38-37) quelques secondes après la reprise ? Toujours est-il que les Madrilènes passaient alors en mode "férocité", que ce soit en attaque ou dans le secteur défensif, réduisant nos Panthers au mutisme absolu pendant 9 longues minutes alors qu'elles-mêmes se régalaient, que ce soit sous les anneaux ou en contre-attaque. De quoi passer un 33-6 sans appel dont nos filles n'allaient jamais se relever. "Il n'y a rien à dire: le score final (93-52) traduit bien la différence entre les deux équipes. La seule question maintenant est de savoir comment nous allons réagir samedi en championnat à Boom dans une rencontre très importante pour nous. Allons-nous relever la tête comme nous l'avons très souvent fait après une défaite ?" analysait Pierre Cornia
Cela risque en effet de conditionner la suite de la saison et les multiples bobos sont à ce niveau inquiétants puisqu'à la liste est venue s'ajouter la grosse entorse de Lin (Schwarz) après une minute à peine sur le terrain. Triste manière de fêter son 18ème anniversaire après le gâteau de la veille...